fbpx

Accords piano – Apprendre les bases

Pour jouer du piano, pour interpréter une chanson, pour improviser, pour composer, ou juste pour s’amuser, les accords offrent de nombreuses possibilités. Ils sont au centre de toute pratique musicale et c’est pourquoi vous familiariser avec eux rendra votre apprentissage du piano bien plus facile.

Ce cours est un guide complet pour vous apprendre les bases et ainsi pouvoir gagner en liberté de jeu.

Vous retrouverez à la fin de ce cours un dictionnaire en pdf résumant tous les accords de base (Majeurs et mineurs) pour le piano.

Définition d’un accord en musique

Vous savez peut-être globalement ce que c’est car vous avez déjà entendu ce terme de nombreuses fois, mais si vous êtes ici c’est que vous aimeriez en savoir plus.

Voici une définition basique qui nous permettra d’amorcer la suite de cet article :

« Un accord c’est l’union de 3 notes jouées simultanément. »

Pour l’instant, retenez donc essentiellement qu’il nous faut au moins 3 notes pour constituer un accord en musique. La question est maintenant de savoir, comment choisir ces 3 notes parmi toutes celles qui existent ?

Comment construire un accord

Prenons une note au hasard, par exemple le Do (n’importe quel Do fera l’affaire). Nous allons donc essayer de trouver l’accord de Do. Nous avons vu précédemment qu’il nous faut au minimum 3 notes pour construire un accord. Ici, nous en avons déjà une, le Do.

Il nous en manque donc 2.
Pour trouver la deuxième, il suffit de sauter deux notes plus loin vers la droite.

Comme ceci :

Et pour trouver la troisième, sautez encore de deux notes vers la droite, en partant de la note précédemment trouvée :

Construction accord

Une fois cela fait, vous vous retrouvez avec ces 3 notes, qui constituent l’accord de Do :

Plutôt simple non ?

Important : A partir de maintenant, nous emploierons les termes de « fondamentale » pour la 1ère note, de « tierce » pour la 2ème et de « quinte » pour la 3ème.

do majeur

Vous remarquez donc qu’avec les touches blanches, il est très facile de construire un accord car la disposition des touches sur le clavier nous aide beaucoup.

Mais prenons maintenant une touche noire, le Fa dièse par exemple. Et répétons l’opération. Sautez deux touches (noires cette fois) plus loin pour trouver la tierce :

Jusqu’ici tout va bien. Mais pour trouver la quinte, cela se complique un peu…
Est-ce qu’il faut choisir Do ? Do dièse ? Ou encore Ré dièse ?

Vous voyez que l’indication « sautez deux notes plus loin » n’est pas toujours très claire et nous avons donc besoin d’indications plus précises pour construire convenablement un accord.
Pour cela, il faudrait pouvoir indiquer la distance exacte entre deux notes.

Une distance se calcule généralement en mètres ou centimètres. Les musiciens eux, utilisent les tons et demi-tons.

Faisons un petit rappel :

Le demi-ton est le plus petit intervalle (distance) qui existe en musique. Autrement dit, la distance qui se trouve entre une note et celle situé juste à côté (noire ou blanche) est de 1 demi-ton.


C’est le cas par exemple, entre :

Do et Do dièse

Ou Mi et Fa
 

Vous savez maintenant ce qu’est un demi-ton. Le ton quant à lui, est tout simplement la distance qui équivaut à 2 demi-tons.

Par exemple entre :

Do et Ré

Ou Mi et Fa dièse

Vous voyez, les notions de ton et demi-ton sont plutôt simple à comprendre. Et nous disposons maintenant d’une unité de mesure précise pour calculer la distance entre deux notes et donc pour pouvoir construire nos fameux accords !

Accords Majeurs et mineurs

Il existe 2 sortes d’accords de base.

Les accords Majeurs et les accords mineurs (remarquez la présence d’une majuscule pour indiquer le terme « Majeur » et d’une minuscule pour parler du terme « mineur »).

La seule différence entre accord un Majeur et un accord mineur, c’est la distance (calculée en tons et/ou demi-tons) entre les 3 notes qui le compose.

Voici la structure d’un accord Majeur (expliquée à l’aide des demi-tons) :

Essayons de mettre ce schéma en pratique en trouvant l’accord de Fa Majeur par exemple.
La fondamentale sera toujours celle qui donne son nom à l’accord, ici c’est donc FA.
Vient ensuite la tierce qui doit se situer à 4 demi-tons au-dessus de la fondamentale (comme l’indique le précédent schéma).

Important : Pour faire + 4 demi-tons, il faut impérativement être à 0 en partant de Fa. Il s’agit bien d’une distance que nous calculons ici et donc à Fa nous partons de 0.

De cette manière, nous obtenons la tierce Majeure qui correspond à l’accord de Fa Majeur, le La.

Reste encore à trouver la quinte. Cette fois-ci nous partons de la tierce que nous venons d’atteindre à l’instant, c’est-à-dire La, et nous montons de 3 demi-tons. A ce stade, pensez bien à « remettre le compteur à 0».

La quinte de l’accord est donc Do.

Au final, nous obtenons les notes Fa – La – Do, qui constituent l’accord de Fa Majeur !

A vous maintenant de vous exercer en trouvant sur votre clavier les accords suivants :

  • Ré Majeur
  • Si bémol Majeur
  • Mi bémol Majeur

Voici les réponses :

Ré majeurd-major

Si bémol Majeurcomprendre les accords en musique

Mi bémol Majeurtriade-accord

Vous savez à présent construire n’importe quel accord Majeur, félicitations !
Il ne vous reste plus qu’à apprendre comment construire les accords mineurs.

Voici la structure d’un accord mineur :

Hé oui, c’est exactement l’inverse que pour un accord Majeur !
A nouveau, mettons tout de suite ce schéma en pratique pour chercher l’accord de La mineur.

La fondamentale est La.

Et la tierce doit se situer (cette-fois) à 3 demi-tons de la fondamentale.

Nous obtenons ainsi la tierce de l’accord : Do

Et pour trouver la quinte, il suffit d’ajouter 4 demi-tons à Do.

La quinte est donc Mi.

Et voilà, nous venons de trouver les notes La – Do – Mi, qui constituent l’accord de La mineur !

Voici d’autres accords mineurs à trouver pour vous exercer :

  • Sol mineur
  • Do dièse mineur
  • Si bémol mineur

Voici les réponses :

Sol mineurutiliser les accords mineur au piano

Do dièse mineuraccord mineur

Si bémol mineurtriade-accord

Si vous avez bien tout compris, vous remarquez que seule la tierce bouge, en fonction du caractère de l’accord. Dans le cas d’un accord Majeur, la tierce est dite « Majeure », et pour un accord mineur, la tierce est dite « mineure ». Retenez bien ça, c’est très important !

Pour information, aucun de ces deux caractères (Majeur ou mineur) n’est « supérieur » à l’autre. Les deux sont des accords de base qui sont utilisés dans toute les musiques que vous avez pu entendre.

Retenez donc bien qu’un accord sera donc toujours qualifié par deux choses indispensables :

  • Le nom de la note qui donne son nom à l’accord (n’importe laquelle des 12 notes de musique qui existent)
  • Son caractère Majeur ou mineur

La notation américaine

Impossible de faire l’impasse là-dessus. Si vous voulez jouer des chansons grâce aux accords, accompagner quelqu’un, improviser… vous devez absolument apprendre ce qu’on appelle la « notation américaine ». Tout simplement parce que c’est avec ce système de notation que les accords sont écrits aujourd’hui (partout dans le monde). Mais rassurez-vous c’est très simple et plutôt rapide à apprendre !

Je ne sais pas si vous le savez, mais les américains (et anglais) n’utilisent pas comme nous les notes « Do, Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si ». Eux, utilisent des lettres. Et comme il y a 7 notes au total, ils utilisent 7 lettres qui sont A, B, C, D, E, F, G.

Oui, ce sont les 7 premières lettres de l’alphabet. Toutefois, prenez garde à l’ordre de ces lettres, car les américains ne partent pas du Do comme point de repère, mais du La ! Pour trouver la correspondance, il faudra donc tout « décaler » de 2 notes.
 
Ce qui nous donne l’équivalence suivante :

tableau-système-anglophone

Veillez bien à apprendre par cœur ce tableau. Cela vous sera infiniment utile, pour jouer des chansons, ou même improviser !

Vous pourrez retrouver en bas de cet article une liste de chansons pour vous entraîner à apprendre tous les accords en notation américaine.

A présent vous savez comment faire la traduction entre les notes de musiques que vous connaissez et les lettres. Mais comment savoir si l’accord est Majeur ou mineur ?

Rien de plus simple. Lorsque la lettre est « seule », il s’agit d’un accord Majeur. Par exemple si vous voyez A, vous devrez jouer… La Majeur !
Et si la lettre est accompagnée d’un « m » d’un « min » ou encore d’un «»(plus rare), il faudra alors en déduire qu’il s’agit d’un accord mineur.

Par exemple:

  • A = La Majeur
  • Am ou Amin = La mineur

Bien, maintenant que vous êtes plus à l’aise avec la théorie, passons à la pratique !

Comment jouer un accord au piano

Au piano, un accord de base (oui car il existe plein d’autres types d’accords !)  peut se jouer à la main droite, ou à la main gauche, avec trois doigtés.

A la main droitedoigté accord

A la main gauche (symétrique)doigté accord

Quel est le meilleur doigté ? Il n’y en pas vraiment. Cela va essentiellement dépendre du contexte musical du morceau que vous êtes en train d’apprendre, c’est à dire de l’enchainement des notes entre elles.
La position 1 – 3 – 5 est une très bonne position pour commencer. Si celle-ci vous parait difficile à placer, continuer de la travailler en enchaînant plusieurs accords et très vite votre main va s’habituer !

Il existe globalement deux façons différentes de jouer avec les deux mains :

1) Utilisez votre main droite pour plaquer les accords. Quant à votre main gauche, je vous conseille de jouer la note fondamentale (la note qui donne son nom à l’accord) un peu plus grave, avec votre pouce et votre petit doigt. Comme ci-dessous, avec Sol Majeur :

g major

De cette manière, on obtiendra une octave à la main gauche et cela permettra de donner plus de puissance sonore à votre piano. Le piano est un instrument avec beaucoup de touches, il convient donc d’exploiter son potentiel au maximum !
Cette configuration est idéal pour pouvoir accompagner un chanteur ou un instrument soliste.

2) L’autre façon de jouer consiste à utiliser votre main gauche pour jouer les accords, et votre main droite pour interpréter la mélodie. Comme ci-dessous :

Pensez bien alors à ne pas jouer les accords à la main gauche trop grave ! Essayez de ne pas descendre en dessous du La grave :

Il n’existe pas de limite bien définie, mais au-delà de ce seuil, les accords risquent de devenir trop « lourds » et le résultat ne sera pas très heureux ni pour vos oreilles, ni pour celles de ceux qui vous écoutent ! Cela vient du fait que les sons graves ont une longueur d’onde plus longue que les notes aiguës, ce qui ne leur permet pas de bien se « mélanger » entre eux.

Cette disposition est plus propice pour le jeu en solo puisque vous allez créer votre propre accompagnement à la main gauche, et pouvoir jouer la mélodie par-dessus avec la main droite.
L’idéal pour improviser par exemple !

Vous savez à présent quelles notes de musique choisir et aussi comment placer vos mains sur le piano. Il reste encore à aborder la question de la rythmique. C’est-à-dire à quel moment allez-vous jouer telle ou telle note.
Voici un exemple de rythmique simple qui vous permettra de jouer n’importe quel enchaînement d’accords :

Les numéros en rouge indique le doigté. Quant aux numéros en bleu, ils sont là pour symboliser les temps.
Sur le 1er temps de la mesure, vous jouerez les mains ensemble. Sur le 2ème juste la main droite. Suivi du pouce de la main gauche sur le contretemps « et » (c’est à dire le milieu exact entre le 2ème temps et le 3ème temps).
Une fois cela fait, vous n’avez plus qu’à répéter la même chose sur les 3ème et 4ème temps.

Il n’est pas facile d’expliquer la rythmique à l’écrit, voici donc une vidéo pour vous aider à mieux comprendre. Regardez ce que ça donne avec la progression A – E – Fm – D (par exemple) :

Vidéo bientôt en ligne

Les accords divisés

Vous verrez parfois des accords un peu étranges qui sont « divisés ».

B / F#

Dans ce cas-là, l’accord qu’il faut jouer est celui correspondant à la lettre située à gauche (dans notre exemple c’est B).  Et il faudra le faire en l’accompagnant d’une basse (une note plus grave) qui correspond à la lettre située à droite (ici F#).

Dans notre précédent exemple, vous jouerez donc Si Majeur (B) à la main droite et Fa# (F#) à la main gauche :

b major

Retenez également que la basse n’a pas de hauteur bien définie sur le clavier (tant que c’est Fa#), elle peut se jouer très grave, ou bien vers le milieu du piano. L’important c’est que cette note soit la plus grave de toutes !
Cette position serait donc tout aussi valable :

b major

Important : Même si la note devant être jouée à la basse sera très souvent une des trois notes de l’accord, il se peut également qu’elle ne fasse pas partie des trois notes qui composent l’accord !
Par exemple avec C / A, il faudra jouer Do – Mi – Sol à la main droite, et La à la main gauche. Ce qui nous donne un accord à quatres notes !

La grille d’accords

Les accords enchaînés les uns après les autres forment ce qu’on appelle une progression d’accords (ou progression harmonique pour les experts du domaine). Cette progression d’accords s’écrit généralement sous la forme d’une « grille ».

Plus simplement, il s’agit en fait d’un genre de tableau qui regroupe tous les accords utilisés dans le morceau que vous êtes en train de jouer. Cela ressemble à ceci :

accords grille

Cette grille doit se lire de la même manière qu’on lit n’importe quel texte. Il faut jouer les accords de gauche à droite et de haut en bas.

accords grille

S’il s’agit de la progression harmonique (grille) d’une chanson, elle peut également s’écrire au-dessus des paroles (ici avec Shallow de Lady Gaga et Bradley Cooper) :

shallow-lady-gaga-bradley-cooper

Dans ce cas-là, il faudra bien veiller à exécuter votre grille en tenant compte de l’emplacement des accords par rapport aux paroles de la chanson.

Dans tous les cas, je vous conseille au préalable de bien écouter la musique que vous avez décidé de jouer pour pouvoir comprendre à quel moment jouer tel ou tel accord.

10 chansons pour s’entraîner

Voici une liste de chansons pour vous entraîner à manier parfaitement ces fameux accords !

Important : En cliquant sur les chansons, pensez bien ensuite à choisir la bonne tonalité du morceau concerné. Si vous voulez jouer par dessus le morceau en question, il faudra absolument jouer les mêmes accords, c’est à dire, être dans la même tonalité. Voici un exemple avec le morceau « Starlight » de Muse. 

La tonalité d’origine vous est indiquée juste à côté des titres.

Starlight – Muse : E
Je l’aime à mourir – Francis Cabrel : F
Hallelujah – Jeff Buckley : Db
Hymne à l’amour – Edith Piaf : Eb
Shallow – Lady gaga : E
Imagine – John Lenon : C
Creep – Radiohead : G
Un homme heureux – William Sheller : C
Bella Ciao – Folklore italien : E
Yesterday – The beatles : F

Si vous ne trouvez pas votre bonheur dans cette liste, vous pourrez retrouvez les accords de n’importe quelle chanson sur La boîte à chansons

Dictionnaire des accords de base

Pour vous aider avec les morceaux que vous désirez apprendre, voici le pdf des accords de base pour le piano !

Résumé du cours

  • Un accord est l’union de 3 notes jouées simultanément.
  • La note la plus basse s’appelle la « fondamentale», celle au milieu la « tierce », et la plus aiguë, la « quinte ».
  • Pour calculer l’espacement entre ces notes, il faut utiliser les tons et/ou les demi-tons.
  • Il existe 2 accords de base, les accords Majeurs et les accords mineurs.
  • La seule différence entre ces 2 types, c’est l’emplacement de la tierce.
  • Pour un accord Majeur, la tierce est située 4 demi-tons (ou 2 tons) plus haut que la fondamentale. Pour un accord mineur, la tierce est située 3 demi-tons (ou 1,5 tons) plus haut que la fondamentale.
  • Un accord est toujours qualifié par deux choses indispensables. Le nom de la note qui donne son nom à l’accord et son caractère Majeur ou mineur.
  • Aujourd’hui les accords sont écrits selon la notation américaine qui utilise les 7 premières lettres de l’alphabet.
  • Avec le système américain, les accords Majeurs sont indiqués X et les accords mineurs Xm (ou bien Xmin ou encore X )
  • Le doigté à utiliser pour jouer ces accords va essentiellement dépendre du contexte musical du morceau.
  • Il existe des accords « divisés » qui combinent un accord ET une basse bien définie.
  • Les progressions d’accords s’écrivent généralement sous forme de « grille ».

Vous reprendrez bien un petit article ?

0 commentaires
Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *